Eco-design : les 5 principes de l’éco-design

Eco-design

Le choix des matériaux mérite une profonde réflexion dans la constitution et l’agencement d’une décoration intérieure. En effet, face aux menaces d’un changement climatique ; même les designers essaient d’y contribuer par des créations qui visent l’esthétique et l’écologie. Il s’agit des objets de décoration, des meubles, des accessoires et revêtements fabriqués dans les industries en respectant les démarches écologiques. En principe, le cycle de production minimise l’exploitation des ressources non renouvelables comme matière première, réduit les émissions toxiques pendant tous les traitements y afférents. En termes de déco, quels sont donc les produits à choisir pour décorer de manière responsable face à la préservation de l’environnement ou l’« éco-design » ?

1er principe de l’éco-design : Optimiser l’utilisation

On peut par exemple choisir des meubles ou accessoires convertibles en vue de réduire la consommation et le déchet qui y sera occasionné. Canapé convertible en lit, table avec extension, ils existent actuellement dans tous les magasins avec d’autres fonctionnalités au choix. À leur grand avantage, ils économisent aussi de l’espace et de cette manière permettent d’aérer la pièce.

2ème principe de l’éco-design : Valoriser la récupération

Cette fois, l’idée est de minimiser les matières premières en construisant des meubles ou accessoires DIY issus des objets récups. Ainsi, les anciennes contenances, les caisses en bois, les palettes ne seront plus jetées au profit de la constitution des jolies décorations. Il n’est pas par conséquent rare de trouver des vases avec des bocaux en verres, tout un salon de jardin à base de palette, des tables basses en pneus caoutchouc. Sinon, pour trouver des astuces innovantes, rendez-vous chez les tutoriels YouTube.

3ème principe de l’éco-design : Utiliser des matériaux recyclables

Ce troisième principe vise à préserver l’environnement des effets liés à l’exploitation et production d’un objet. Il est à rappeler que les matériaux naturels usés tels qu’elles sont les plus écologiques. On distingue tous les meubles et revêtements boisés et d’autres produits dérivés. De leur côté, l’usage d’un métal respecte aussi le principe recyclable. Pour sa part, les poteries, les céramiques, l’osier, les rotins sont d’un plus grand aide. De cette manière, les plastiques, les polyesters sont à bannir. Un tel recours contribuera non seulement à réduire l’exploitation abusive de la nature, mais la préserve aussi des déchets.

4ème principe de l’éco-design : Valoriser les produits du terroir

C’est un concept permettant de voir plus loin dans les effets négatifs à chaînes générés par le système commercial de ce millénaire. Pour dire simple, on s’approvisionnera des magasins plus proches avec des produits locaux en espérant diminuer les dépenses énergétiques liées à l’exportation – importation. Dans ce contexte sont également prisés les éléments naturels de la production artisanale locale comme les alternatives des plantes vivantes à la place de celles synthétiques, les meubles des ébénistes les plus proches de chez vous et les décos artisanales des mains de votre association locale.

5ème principe de l’éco-design : Soutenir les engagements verts

S’ils existent, les magasins d’objets de récups, des antiquités, des associations de fabricants de produits recyclables ; ou d’autres projets de même nature ; il est conseillé de les soutenir pour une décoration éco-design.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *